Ce artiste a un attrait particulier pour les bâtisses abandonnées. Il leur redonne une seconde vie avec des couleurs chatoyantes et des formes géométriques. L’année dernière Okuda San Miguel s’emparait des 11 façades de L’ancienne église de Youssoufia au Maroc. Le street artiste espagnol avait réalisé une oeuvre intitulée ‘11 Mirages to the Freedom’. Chacune des onze faces du bâtiment étaient recouvertes de peintures représentant des visages humains et d’animaux. Dans cette idée, il devrait parcourir le Maroc pour investir différents lieux afin de nous faire encore rêver.

Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc
Okuda San Miguel, ancienne église de Youssoufia au Maroc

Flore.

Article précédent
Loin du bruit du monde : le «Dôme Ezzine» à Jbel Bargou en Tunisie
Article suivant
'C’est bien au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle' : Ishola Akpo

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *