Dans la ville, nous ne voyons pas toujours les choses évidentes, nous ne nous y intéressons pas parce qu’elles ne rentrent pas dans les codes de la société.
Et si un espace délaissé ou un objet auquel nous ne faisons pas attention, avait plus de valeur que tous les autres objets existants et fonctionnels ?
ADD, Afrique Design Daily l’identifie comme le design non perçu.
Et si l’invisible devenait visible ?

À Abidjan, en Côte d’ivoire, dans la commune du plateau, surnommée par certains le “Petit Paris” ou “Petit Manhattan”, se trouvent de drôles d’habitants.

Le Plateau, capitale des affaires d’Abidjan, accueille des travailleurs mais également…des chauves souris. Eh oui ! Ces bestioles ont élu domicile dans les arbres de la commune et ne partirons jamais plus. Il y en a au moins 100 milliards, qui plongent celui qui traverse les allées ombragées dans une ambiance caverneuse. Ils créent une autre vie dans la rue, une scénographie digne d’un décor d’Hollywood.

Abidjan, Plateau, Avenue Chardy.
Abidjan, Plateau, Avenue Chardy.

Nous pouvons assister à un décor d’épouvante, comme s’il y avait un parc d’attraction dans la ville, réalisé naturellement par ces petits êtres, les chauves-souris. Ils nous font voyager avec leur chants dans la ville mais les habitants ont toujours l’appréhension du petit cadeau qu’ils peuvent nous déposer sur nos vêtements bien repassés.

Abidjan, Plateau, Avenue Chardy.

Flore.

Article précédent
Interdit de pisser ici !!!
Article suivant
Alexandre Keto et La féerie des pratiques culturelles du Benin-Brésil.

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *