So Yoon Lym immortalise en peinture, les chemins sinueux des rêves sur des têtes féminines…

Cette artiste coréenne, a vécu au Kenya dans son enfance.
Passionnée d’art, elle part travailler en France et aux États Unis pour parfaire sa technique.
Marquée par les tresses africaines, aujourd’hui elle propose une vision unique de celles-ci avec sa série ‘The dreamtime’.
En plus d’avoir vécu sur 4 continents, elle s’intéresse particulièrement aux mythes aborigènes.
Pour les premiers habitants d’Australie, chaque forme : plaines, montagnes, vallées, rivières, sont issues d’un esprit fondateur. Par exemple la rivière sera donc la création d’un dieu serpent ayant laissé sa trace sur le globe.
So yoon lym nous offre la possibilité d’observer la terre vue du ciel à travers ses peintures.
Lorsque l’on découvre les œuvres hyper-réalistes de l’artiste, nous sommes emmenés sur des chemins, parfois sans issues nécessitant un retour en arrière.
Les reliefs nous invitent à balayer de notre regard les crêtes escarpées ou les vallées arrondies qu’elle identifie dans ses peintures.
L’observation en détail de la série ‘The dreamtime’, peut renvoyer à un état méditatif par le caractère hypnotique de ses traits.
Ainsi nous parcourons éveillés ‘le temps du rêve‘, au cœur de la mythologie Aborigène.


dreamtime
Site : www.soyoonlym.com
Crédits Photos : So Yoon Lym

Flore.

Article précédent
Oualalou+Choi : la canopée inspirée des Moussems
Article suivant
Sitou, Sincelor et Stone sont artistes graffeurs et quelques fois gaffeurs !

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *