La présentation de la collection de Samuel Gélas à la galerie Nankin s’est terminée le 29 juillet 2017. En totalité, 30 toiles ont été présentées dans le cadre de la manifestation culturelle « Un mois, un artiste », organisée par la ville de Morne-à-l’Eau en Guadeloupe.
Entre Mythologie et modernité, les œuvres de Samuel mettent en avant différents phénomènes médiatiques et sociétaux .
Rythmées par des mots créoles et des couleurs, ses peintures arborant des têtes d’animaux, font souvent référence aux contes et légendes des Antilles ( Konpè Lapin, Zamba, bèt a man Ibè, les soukounian, mofwazé) ou aux héros hollywoodiens ( de Batman à King Kong en passant par Superman, les Gremlins, Hulk, les Tortues Ninja, Dog side, Gollum ou encore, le Joker).
Il questionne la nature humaine sous ses diverses formes d’animosité et d’étrangeté, et la réinterprète dans son oeuvre. Des scènes de la vie urbaine a travers lesquelles, un guadeloupéen ou un citoyen du monde pourrait s’y retrouver !

Samuel Gélas, Dogs, 2017, Crayon noir, encre et peinture acrylique sur papier (50 cm X 65 cm)
Samuel Gélas, Konpè Lapin, 2017, Crayon noir, encre et peinture acrylique sur papier (50 cm X 65 cm)
Samuel Gélas, Rates, 2017 Crayon noir, encre et peinture acrylique sur papier (50 cm X 65 cm)
Samuel Gélas, Catwoman, 2017, Crayon noir, encre et peinture acrylique sur papier (50 cm X 65 cm)
Samuel Gélas, Grâce, 2017, Crayon noir, encre et peinture acrylique sur papier (50 cm X 65 cm)
Samuel Gélas
Samuel Gélas, Emancipation, 2016 Pierre noire et peinture sur toile (166 cm X 207 cm)
Samuel Gélas, Crime contre l’humanité, 2015, Pierre noire et peinture sur toile (98 cm X 273 cm

Flore.




Article précédent
Il ne fait pas que du Street art !
Article suivant
Les tableaux graphiques de Dillon Harland ...

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *