Après la première édition à Kinshasa au Congo en 2016, l’Institut français de Kinshasa et le Goethe-Institut s’interrogent sur la ville du futur, pour cette année 2017.

«Dans quel genre de ville vivrons-nous en 2050 ? A quoi ressemblera Kinshasa en 2050 ? Sera-t-elle une ville à la pointe de la technologie, une ville « verte » ou bien une ville devant faire face à de nombreuses problématiques environnementales ? »

Un appel à projet avait été mis en place afin de permettre aux artistes de s’exprimer et de se projeter sur le Kinshasa du futur dans la démarche du numérique et des nouvelles technologies.
Un jury international a retenu plusieurs projets dont celui de Hilary Kuyangiko Balu, «Cyber_Nkisi ou Nganganaut  », Michel  Ekeba (Kongo Astronauts), Wilfried Luzele Vuvu, « Liquéfaction de l’homme », Iviart Izamba zi Kianda, « Fauteuil YaKin », Noah Matanga Buaki, Jean Jacques Tankwey Mulut, canapé «KK2050 » et Jonathan Ntumba Tshamala.

Hilary Kuyangiko Balu ‚Cybernkisi ou Nganganaut’ Installation, Image courtesy of Goethe Institut Kinshasa

Ces oeuvres sont exposées depuis le 11 mai 2017 à l’Institut français de Kinshasa et le Goethe-Institut .
En parallèle d’autres événements ont été organisés : le concert de l’artiste sénégalais Ibaaku le 12 Mai 2017, conférences, atelier, cinéma (rétrospective Jean-Pierre Bekolo), cinéma 3D (projet New Dimensions) jusqu’au 20 Mai et une exposition commune d’artistes congolais.
Pour en savoir plus, cliquer ici.

New Dimensions – Virtual Reality Africa est un projet d’Electric South et du Goethe-Institut

Crédits : l’Institut français de Kinshasa et le Goethe-Institut.

Flore.

Article précédent
Fashion, lifestyle, voyage et culture : inside Dapper Lou's universe !
Article suivant
5 mosquées vernaculaire à absolument connaître !

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *