Ces huttes caractéristiques du peuple nomade Dassenetch en Ethiopie, se trouvent dans la vallée d’Omorate. Elles sont fabriquées par les habitants eux-mêmes, avec des matériaux divers. Plusieurs étapes sont nécessaires à la construction de ces habitations.

Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke
Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke
Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke

Tout d’abord, la forme (dôme) est montée grâce à des armatures de bois de plusieurs tailles ramassées dans l’environnement proche ; ensuite, l’isolation est réalisée avec des peaux de bête, des écorces d’arbre, des tissus, le tout solidement fixé avec des cordages ; certaines huttes sont recouvertes de tôles en acier, et d’autres sont entourées de branchages qui paraissent piquants, peut-être pour dissuader les animaux de s’approcher de trop près. L’intérieur est plus ou moins aménagé, en fonction de la richesse des habitants.

Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke
Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke

Nous pouvons constater que l’ensemble de la structure est entièrement démontable et qu’elle peut évoluer (taille, matériaux) en fonction du nombre de personnes vivant à l’intérieur et de l’environnement extérieur (intempéries).

Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke
Dassenetch, Southern Ethiopia Visited 2012 and 2014 , ©Gordon Clarke

Photos : ©Gordon Clarke

Magda Lilé

Article précédent
La série “Morning Walks” d'Elsa Bleda ...
Article suivant
 « White Spirit » , la production qui mêle street-art, danse, chant et transe soufie

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *