Avec des structures sur pilotis au-dessus de l’eau et des maisons construites à partir de branches de palmier raphia, Nzulezo dans le district de Jomoro, dans l’ouest du Ghana, pourrait passer pour une version moins élaborée de Venise, en Italie.

Construit sur le lac Tandane, Nzulezo tire son nom d’une langue locale, Nzema, qui signifie «surface de l’eau».
Le village, à 300 kilomètres (186 miles) d’Accra, la capitale du Ghana pendant de nombreux siècles a coexisté avec la nature et est une symbiose parfaite entre les gens et la Terre.

Credits : CNN

Flore

Article précédent
Peinture ou illustration ? Daniel Clarke Art
Article suivant
Yasuyoshi Chiba remporte le World Press Photo de l'année 2020