Aux USA, le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine (National Museum of African American History and Culture ou NMAAHC) à Washington DC accueille ses premiers visiteurs le 24 septembre 2016.
Il est consacré à l’histoire et la culture de la communauté noire longtemps reléguée au second rang.

Muhammad Ali Headgear 5th St. gym credit Collection of the Smithsonian National Museum of AFrican American History and Culture
Muhammad Ali Headgear 5th St. gym, credit Collection of the Smithsonian National Museum of AFrican American History and Culture.

Le financement est public avec l’apport privé de personnalités telles que Michael Jordan, Oprah Winfrey, Bill Gates au travers de sa fondation.
Le bâtiment est un joyau d’architecture délicatement implanté au cœur de Washington. Il dialogue avec ces monuments centenaires qui caractérisent la capitale américaine.

Photograph Jim Lo Scalzo
Photograph Jim Lo Scalzo

En attendant d’avoir une interview avec David Adjaye, ADD vous propose ici une brève présentation du projet.
L’architecte britannique d’origine ghanéenne, s’exprime dans ce savant langage panafricain qui le caractérise : « J’habite le monde, j’opère au niveau global », confiait-il à la presse en 2010.

David Adjaye
David Adjaye

L’enveloppe, qui a trois grades d’inspiration Yoruba, ferait référence à une cariatide ou à une couronne royale. Tel un chef étoilé, le mérite de David Adjaye aura été de trouver l’équilibre du dosage pour sublimer l’œuvre commune. En effet, le bâtiment est un cocktail de style préparé dans le fil de l’histoire de l’architecture entre traditions, classicisme et modernisme. Philip Freelon et Bond ont participé à l’élaboration du design de ce monument architectural.

La partie émergente de l’œuvre est enveloppée d’un treillis métallique de teinte bronze à la silhouette d’un shed* vertical. Ceci filtre l’apport lumineux et crée des ambiances qui varient selon l’orientation et l’heure.

* Un shed (xixe siècle, anglicisme), en français académique toiture à redans partiels, est une toiture en dent de scie, formée d’une succession de toits à deux versants de pente différente, le plus court étant généralement vitré, couvrant en général un atelier industriel.

Fenêtre angle, source elledecor.com
Fenêtre angle, source elledecor.com
Credit Darren Bradley archidaily.com
Credit Darren Bradley, archidaily.com
Credit Darren Bradley archidaily.com
Credit Darren Bradley, archidaily.com
Credit Darren Bradley archidaily.com
Credit Darren Bradley, archidaily.com

Selon David Adjaye, les origines du motif de cette résille se trouvent en Caroline du Sud et revendiquent la reconnaissance du drame esclavagiste puis ségrégationniste des peuples noirs.

Matt Roth © The New York Times afasiaarchzine.com
Matt Roth © The New York Times, afasiaarchzine.com

Chaque détail du bâtiment est pensé pour raconter une histoire.
“I’ve tried to make every decision here have some history” Adjaye said

Noukpo Jean-Paul Houndeffo.

Article précédent
Fragmentation - Manipulation - Construction !
Article suivant
Des comics Made In Africa, ça se passe au Nigéria !

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *