Dans la ville, nous ne voyons pas toujours les choses évidentes, nous ne nous y intéressons pas parce qu’elles ne rentrent pas dans les codes de la société.
Et si un espace délaissé ou un objet auquel nous ne faisons pas attention, avait plus de valeur que tous les autres objets existants et fonctionnels ?
ADD, Afrique design daily l’identifie comme le design non perçu. Et si l’invisible devenait visible ?

ENFANTIN OU ARTISTIQUE ? TELLE EST LA QUESTION !
Tout bon commerce qui se respecte a besoin de se promouvoir.
De nos jours, les médias, les réseaux sociaux et internet véhiculent la publicité “virtuelle”. Mais, n’oublions pas qu’il fut un temps celle-ci n’était que graphique et se diffusait majoritairement par le biais de l’affichage urbain.
Œuvres d’art du quotidien ou simples annonces défilant devant nos yeux lors de nos déplacements. Elles s’inscrivaient dans notre routine.

Joana Choumali

 

A CHACUN SON STYLE !
En Afrique, la pancarte reste encore le principal moyen de diffusion publicitaire.
Ces fresques, réalisées généralement par l’artisan en personne ou un de ses amis, colorent et égayent les rues. A l’instar du POP ART peuvent-elles être considérées comme de véritables œuvres d’art ?
Qu’elles soient peintes à la main ou imprimées. Que le message véhiculé soit naïf ou plein de sens. Qu’elles soient comiques ou sérieuses. Elles s’offrent à nous chaque jour de notre existence et se déroulent le long de nos routes goudronnées.
Chaque artisan cherche son style, essaye d’épater le voisin ! Certaines affiches sont innovantes, d’autres plus ou moins classiques. Certaines inventent de nouvelles typographies, d’autres sont de véritables calligraphies modernes. Quelque fois nous pouvons entrevoir une scène de vie, d’autres fois une réalité déformée… Tant de combinaisons qui atténuent la frontière entre l’affiche commerciale et l’œuvre d’art .
Dès lors, posons nous la question de savoir quand la limite est franchie. Ces panneaux publicitaires n’ont-ils réellement qu’un aspect pratique, fonctionnel, ou cachent-ils des messages plus profonds ? Ne seraient-ils pas de véritables peintures urbaines diffusant les valeurs d’une époque ?

Joana choumali
Joana choumali

Il va sans dire que l’exécution de ces réalisations est souvent de qualité. Et, leur caractère épuré rappelle la profondeur artistique de l’art naïf.
Plus d’une publicité qui colorent nos rues d’Afrique de l’ouest, rappellent les œuvres de célèbres peintres haïtiens tel que Wilson Bigaud ou encore Basile Castera. Pour ne citer que ceux -là !
Que seraient nos rues sans ces œuvres ?
Un dédale de bâtiments, sans vie, sans âme ?

Joana Choumali

 

UNE COMMUNICATION AVEC UNE DOSE D’HUMANITE !
À l’heure où la communication, sur bien des continents, use de technologies souvent froides et dénuées d’humanité pour transmettre des messages commerciaux : Écrans géants, enseignes lumineuses, etc…
Ces artisans décorent nos villes de leur yeux d’artistes, en nous délivrant leurs messages commerciaux sur fond de poésie picturale. Ils capturent des instants précis qu’ils mêlent à leur imagination.
Ainsi les rues de Douala, Abidjan, Lagos, Ouagadougou, Accra, Lomé et Conakry prennent l’allure de musées à ciel ouvert… sous le regard insouciant des passants face à la beauté d’un art informel, spontané.
Cette indifférence ne peut être reprochée aux spectateurs car, quiconque naîtrait dans un musée sans jamais en sortir n’aurait pas conscience d’être en présence de quelque chose d’exceptionnel.
En revanche pour celui qui part et qui revient, pour celui qui découvre d’un œil nouveau ces œuvres publicitaires, cela devient une surprenante source de plaisir.

 

Leticia Coiffure Hairdresser’s Sign, Ivory Coast Sign Painters, Indigo Arts
Chris Parsley African barber sign
Joana Choumali

 

Crédits photos : Joana Choumali
Crédits photos : indigoarts
Crédits photos : chris parsley
Flore.

Article précédent
Des artistes contemporains qui reflétent l’histoire de la mascarade en Afrique.
Article suivant
Les maisons décorées par les femmes au Soudan !

Commentaires

N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *